La création d’un site internet est une étape clé pour la communication de votre entreprise. Aujourd’hui plus qu’hier encore, avec le développement prédominant du web dans nos vies, votre site internet doit être au cœur de votre stratégie marketing.
Autant réussir sa refonte (ou sa création) !

Vous en avez conscience, la création de votre site internet est un projet excitant, mais également complexe, qui va nécessiter des moyens humains et financiers importants. Il est donc nécessaire de bien le préparer.

Avant tout, vous pouvez consulter notre article sur les 6 étapes clés pour réussir la création ou la refonte d’un site internet.
Vous y découvrirez que l’une des étapes les plus importantes est de bien rédiger votre cahier des charges.

Vous ne savez pas comment faire… Pas d’inquiétude ! Dans cet article, nous allons vous donner les bases pour réussir ce document.
C’est parti…

 

 

Un cahier des charges ok, mais qu’est ce que c’est ?

Commençons par le début. Un cahier des charges, pourquoi pas, mais qu’est ce que c’est ?
Un cahier des charges est un document (le plus souvent de type texte) vous permettant d’exprimer vos attentes et vos besoins pour votre projet de création de site internet.

Le rôle du cahier des charges est donc d’expliquer ce que vous attendez de votre futur site internet, ce qu’il doit pouvoir faire : Par exemple, une prise de rendez-vous, la présentation de vos produits, permettre à l’internaute d’effectuer un devis en ligne, etc.
En revanche, vous n’avez pas à envisager l’aspect technique : ça, ce sera le rôle de l’agence web qui vous accompagnera.
Elle sera à même de vous conseiller sur la meilleure solution possible pour atteindre vos objectifs.

Sachez également qu’il n’y a pas de structure type pour un cahier des charges. Chaque marketeur ou chef d’entreprise aura sa façon de faire. En revanche, certaines grandes règles sont à respecter afin que votre agence web dispose bien des informations nécessaires pour vous accompagner.
Et si vous avez la crainte d’oublier quelque chose, pas d’inquiétude non plus. Abordez ce document avec un mode agile, c’est-à-dire qu’il doit avoir vocation à évoluer, mais également à être challengé par votre agence.

 

 

Que doit-on mettre dans le cahier des charges ?

Sachez qu’il existe peut-être autant de versions de cahiers des charges qu’il existe de projet de création de site internet. Vous pouvez donc aborder la rédaction de ce document sans pression. Pensez simplement à ajouter quelques informations de base, nécessaires à votre prestataire.

Dans la première partie de votre cahier des charges, ajoutez les éléments de structure :
– Un sommaire : pour présenter les différentes sections du cahier des charges.
– Un glossaire : en fonction des spécificités de votre métier, il est peut-être utile de présenter les terminologies spécifiques que vous allez utiliser. Pour expliquer des acronymes par exemple.
– Un suivi des versions : cela permet d’indiquer où les efforts de relecture doivent se concentrer lorsqu’une nouvelle version est éditée.

 

Dans la seconde partie, abordez le contexte de votre projet de création de site internet.
Vous pouvez commencer par présenter votre entreprise, qui vous êtes et quels sont les services ou les produits que vous proposez. Expliquez les spécificités de votre marché ainsi que votre positionnement et les valeurs qui vous permettent de vous différencier de vos concurrents.

C’est également dans cette seconde partie que vous pouvez développer les raisons qui vous ont amené à vouloir faire ou refaire votre site internet. Précisez vos objectifs en termes d’image et de communication.
Précisez également si le site devra s’inscrire dans un plan de communication plus global, ce qui pourrait orienter votre prestataire sur sa conception.

 

Dans la troisième partie, il est temps de détailler les spécificités techniques que vous attendez pour votre site internet.
Un petit conseil, ne cherchez pas à faire de longues phrases pour expliquer ce que vous avez en tête. Un bon schéma ou une liste à puces vaut parfois mieux qu’un long discours.

Imaginez chaque page de votre site, et présentez ce que l’internaute doit pouvoir voir ou faire dessus : lire du contenu, regarder une vidéo, réserver un cours ou un produit… L’internaute doit-il se connecter pour accéder à certaines parties du site? etc.

Soyez le plus précis possible, l’objectif de cette section est que l’agence puisse avoir le maximum d’informations fonctionnelles et techniques.

 

Enfin, vous allez aborder la dernière partie de votre cahier des charges, mais pas la moindre.
Dans cette section, vous allez décrire les contours de votre projet.
Plusieurs points essentiels sont à indiquer dans cette partie. Le premier concerne la temporalité. Quand souhaitez-vous la mise en ligne de votre nouveau site web ? Quand validerez-vous les propositions des prestataires ? etc.

Le second concerne les attentes vis-à-vis de votre prestataire.
Qu’attendez-vous de lui pour vous aider à orienter votre choix ? Un devis ? Une recommandation technique ? Des références ? etc.

Et enfin, et je sais que ce point est souvent le plus délicat, mais il vous faudra définir un budget ! Et oui, un site internet, c’est un peu comme une maison… Il existe des maisons à 150 000€ et d’autres à 2 millions. Ça reste des maisons… Mais les prestations techniques ne sont pas les mêmes !
Dans le web, vous serez confronté également à cette situation.

Précisez simplement l’enveloppe budgétaire que vous souhaitez allouer pour ce projet. (Moins de 5000€, de 5k€ à 10k€, etc).

 

 

Vous pouvez maintenant établir un cahier des charges efficace !

N’oubliez pas que ce document est un outil de travail destiné à plusieurs personnes qui auront toutes des niveaux de lecture différents.
Soyez donc le plus précis possible. Rappelez-vous également que vos prestataires devront déchiffrer et comprendre vos besoins, soyez concret et didactique !
Ne vous lancez pas dans la rédaction d’un roman, mais favorisez les schémas, les petits dessins, les listes à puces. Soyez le plus clair et le plus précis possible.

Et si je devais vous donner un dernier conseil, ce serait de garder un oeil critique sur votre rédaction. Prenez le temps, relisez-la, travaillez-la. N’hésitez pas à la modifier, à la compléter.
Ce document doit être vivant, comme l’est votre projet. Alors prenez du recul et travaillez en découpant votre projet en sections. Cela vous permettra d’ajouter des points sans devoir repenser l’intégralité de votre document !

 

 

Téléchargez notre modèle de cahier des charges pour la création de votre site internet
Téléchargez notre modèle de cahier des charges pour la création de votre site internet

Et si nous discutions un peu … ?